• Le 03 février 2014

Ce livre donne la traduction d'un texte latin de Comenius (1657), jusqu'ici inédit en français, allemand et anglais.

Le texte de Comenius met en rapport l'invention de l'imprimerie et la fondation de l'éducation scolaire, qu'il présente à travers une analogie entre les métiers de l'imprimerie et les fonctions éducatives : « l'art des arts », l'éducation, est  compris comme l'art par lequel les concepts, imprimés sur les pages, sont  imprimés dans les esprits, dans le but de former des « livres vivants ». Ces  analogies, leur originalité et leurs limites sont analysées en détail. Puis les  interprétations modernistes et antimodernistes de Comenius sont analysées et  dépassées, à partir d'une reprise de la critique de Patoka, son éditeur tchèque, pour parvenir à expliciter ce singulier modèle d'éducation : l'art universel de tout enseigner à tous repose sur l'intégration progressive de l'humanité dans un monde scriptural se perfectionnant par le travail.

Le commentaire montre finalement que ce curieux texte du XVIIe siècle donne des structures permettant de penser l'incorporation scripturale progressive et totale de l'humanité, actuellement en cours à travers la mutation numérique.