• Le 17 septembre 2012

Bruno Hubert, docteur en sciences de l'éducation, formateur à l'IUFM de l'université de Nantes et chercheur associé au Centre de recherche en éducation de Nantes, vient de publier son nouvel ouvrage.

 

Que reste-t-il de l'école une fois devenus adultes ? En faisant parler les cahiers d'écolier, cet ouvrage s'intéresse au temps long de l'expérience scolaire et c'est là ce qui constitue son originalité. Bruno Hubert, par le prisme de l'objet, ne suscite pas seulement l'histoire de vie des sujets mais ouvre des voies d'investigation du rapport à l'école, au savoir, à l'existence.

Forme singulière de formation pour les enseignants, le partage des récits impulsés par les traces scolaires concilie retour sur l'intimité du parcours scolaire et inscription dans l'institution. Se dessinent alors les contours d'une professionnalité propre à réduire le fossé entre champ de l'éducation des enfants et celui des adultes, validant après coup les pratiques prônées par les pédagogues historiques, se vivant comme une histoire toujours à écrire.

Au-delà d'une rencontre avec ses propres cahiers donnant un sens au vécu antérieur, c'est à une véritable re définition de la discipline « pédagogie » que nous invite Bruno Hubert, entre clinique du savoir et herméneutique de la personne.

Bruno HUBERT est docteur en sciences de l'éducation, formateur à l'IUFM de l'université de Nantes (sur Le Mans), chercheur associé au Centre de recherche en éducation de Nantes. Spécialiste de l'écriture, ses recherches s'intéressent à la prise en compte de la parole singulière en contexte de formation, qu'il s'agisse d'enfants dans le cadre de l'école ou d'adultes en chemin de professionnalisation.

http://www.editions-harmattan.fr