• Le 12 février 2013

Au cours des dernières décennies, le champ de l'éducation et de la pédagogie a été parcouru de controverses parfois très vives, qui laissaient cependant l'impression de reprendre des débats anciens.

 Au cours des dernières décennies, le champ de l'éducation et de la pédagogie a été parcouru de controverses parfois très vives, qui laissaient cependant l'impression de reprendre des débats anciens. Ceux-ci s'étaient déjà rencontrés sous la Renaissance ou au XIXe siècle, quand se mettent en place les conditions
modernes de l'école. Un séminaire a réuni pendant 4 ans des chercheurs
des Universités de Caen, Nantes et Rouen autour de ces questions. Etudier ce type de controverses présente en effet de nombreux avantages: Elles portent sur
des notions centrales de l'éducation et constituent un observatoire privilégié pour l'analyse de la «raison éducative». Il s'agit, en effet, de dégager des continuités, des constantes, de reconstituer des genèses ou des périodes, et d'étudier les enjeux et les arguments mis en oeuvre. Il est alors possible de mettre en contrastes les systèmes d'explication et de légitimation
mobilisés et d'éclairer de façon critique des débats qui, aujourd'hui encore, empruntent à leur insu les mêmes voies.

Alain Vergnioux, ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud, est Docteur en philosophie et Professeur en Sciences de l'éducation à l'Université de Caen.

Avec la participation de : Jean-Marc Lamarre, Didier Moreau,  Michel Fabre,  Dominique Ottavi, Laurence Thouroude, Jean-Yves Bodergat, Jean Houssaye, Alain Trouvé, Youenn Michel, Philippe Foray, Didier Moreau