• Le 30 janvier 2014

Cet ouvrage dresse un état des lieux de la recherche française sur le plurilinguisme précoce à l'école et sur la prise en compte des langues maternelles ou d'origine des élèves dans les collectivités françaises
d'outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Guyane), dans un champ encore largement dominé par les perspectives anglophones
nord-américaines. Il constitue une comparaison inédite entre trois collectivités dont les citoyens « autochtones » ont vu certaines de leurs revendications scolaires, linguistiques et culturelles, prises en compte à l'école depuis quelques années.
Avec le soutien du contrat de projet État-région 10 LLSHS des Pays de la Loire et la Structure fédérative Opéen&ReForm de l'université de Nantes.

Isabelle Nocus est maître de conférences à la faculté de psychologie de l'université de Nantes et membre du centre de recherche en éducation de Nantes (CREN, EA 2661).
Jacques Vernaudon et Mirose Paia sont maîtres de conférences en linguistique océanienne à l'université de la Polynésie française et membres de l'équipe Sociétés traditionnelles et contemporaines en Océanie (EASTCO, EA 4241).