• Le 01 mars 2013


Peu de parents osent avouer qu'ils ont une préférence ou une attirance particulière pour l'un ou l'autre de leurs enfants. Pourtant, le phénomène est habituel. Les chouchous sont partout : dans la Bible, les contes et légendes, les mythes, les films comme L'incomprisou Le choix de Sophie, la littérature autobiographique, les romans contemporains.
Quels mots, quels signes ont été utilisés de l'Antiquité à nos jours pour nommer ou suggérer la préférence ? Comment sait-on qu'on est l'élu ? Par quels avantages aff ctifs ou matériels se montre-t-elle ? Quelles sont les « bonnes raisons » qui expliquent ce favoritisme ? Quelles émotions génère-t-elle du côté des non-préférés, des chouchous, des parents ? Comment évolue-t-elle au fil du temps ?
Et si, en définitive, la préférence était une prison dorée, et le chouchou un trop aimé qui serait plus à plaindre qu'à envier ? Surtout lorsqu'on sort du « normal» pour tomber dans le pathologique, avec des conséquences parfois graves sur la famille et la vie de chaque enfant. Ce voyage, somme toute amoureux, permet à chacun de répondre en conscience à la question première : chance ou fardeau ?

Catherine Sellenet est professeur d'université en Sciences de l'éducation à l'Université de Nantes. Psychologue et sociologue, elle travaille depuis vingt ans sur la famille. Elle est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont Loin des yeux, loin du coeur (Belin, 2010), La médiation familiale (Belin, 2007), L'enfance en danger (Belin, 2006).
Claudine Paque a été professeur de littérature et de langues anciennes en lycée pendant vingt ans. Elle enseigne la communication et les métiers du livre depuis 2005 à l'Université de Nantes.