• Le 16 septembre 2014

Rien n'est simple dans la profusion contemporaine des « référentiels » en tous lieux. Nombreux sont désormais les professionnels qui en font usage ou qui participent à leur conception. Les formateurs, les enseignants de la formation professionnelle initiale, les responsables de diplômes, les professionnels des ressources humaines, les conseillers des multiples dispositifs d'insertion et d'orientation, ainsi que des syndicalistes et employeurs engagés dans la gestion des fonds paritaires de la formation, des consultants. On n'oubliera pas les travailleurs eux-mêmes, premiers concernés par l'usage de ces référentiels, dans des politiques de plus en plus tournées vers les droits individuels à la formation et à l'orientation, en principe...

Cet ouvrage donne suite à un séminaire qui a réuni des chercheurs en psychologie, sociologie, et ergonomie, qui représentent aussi des approches différentes au sein de chaque discipline. Ils tentent de construire une problématique qui permet de considérer les différents types de référentiels, sans pour autant les confondre, à partir de deux questions qui structurent l'ouvrage :
  •  comment relier le travail de conception de référentiels aux enjeux et méthodes d'analyse de l'activité au travail ?
  • Comment relier des analyses de l'activité réalisées en milieu de travail avec la conception de référentiels ? 
Les auteurs ont tous été impliqués dans des études longues, parfois à travers une série de travaux, portant sur la conception ou l'usage de référentiels. Ils rendent compte ici de leurs résultats, de leurs propositions, de leurs interrogations.

Auteurs : Bernard Prot (dir.), Stéphane Balas, Vincent Boccara, Sandrine Cortessis, Patricia Delhomme, Joanna Fernandes, Michaël Huchette, Marianne Lacomblez, Fabienne Maillard, Régis Ouvrier-Bonnaz, Bernard  Prot, Jeannine Rogalski, Marta Santos, Pascal Simonet, Pascal Ughetto, Christine Vidal-Gomel.