• Le 17 avril 2013

Tout espoir de refondation de l'école a partie liée avec la question de savoir si l'école peut encore éduquer et quel sens peut prendre précisément une telle éducation spécifiquement scolaire dans un monde complexe et problématique.

Le titre suggère qu'il y a eu un temps où l'école éduquait mais que cette fonction éducative de l'école ne va plus de soi aujourd'hui. Poser la question ainsi, suppose cependant d'élucider les diverses couches sédimentaires dans lesquelles se dépose l'idée d'éducation à l'école. Sans cette élucidation, il est à craindre que la question ne se dilue dans des débats stériles, comme on a pu le voir ces derniers temps.

Heureusement, le cas de l'école est grave mais pas désespéré. Ce livre en est la meilleure preuve.

Les auteurs de cet ouvrage ont su démontrer que la fausse bonhomie du titre cachait un véritable problème scientifique (au sens des sciences humaines) et politique (au sens de la conduite des affaires de la nation sur plusieurs générations). Le triomphe de l'économie peut il mettre en cause l'éducation qui, historiquement, a tardé à faire son entrée à l'école ?